Mon quatrième trimestre de grossesse

by - 14:56

salutations tout le monde, je reviens vers vous pour vous parler de mon post partum. oui oui sowen a bientôt huit mois et je me décide enfin à vous en parler. j'ai plus de temps pour écrire ici et j'ai envie de reprendre un peu le blog. 
c'est une période un peu taboue... je n'en avais jamais parlé avec ma maman. mais pourquoi donc ? tu sors quand même un bébé d'un trou de 10 cm. et tu serais fraiche juste après ? ne te fies pas aux mamans toute maquillée sur insta ou même à kate future reine des uk qui sort toute fraiche sept heures après son accouchement... moi, c'était loin d'être le cas. 
ici je ne vais pas te parler de tout ce que tu peux avoir mais de voir que ce n'est pas la pire des périodes non plus. positivons bon sang !

tout d'abord, qu'est-ce qu'est le post partum ? on appelle le post partum la période qui suit l'accouchement jusqu'aux retours de couches (premières règles après l'accouchement). cette période est très à risque pour la maman qui connait de grands bouleversements physiques et psychologiques. certaines arrivent même à la dépression post partum. si c'est ton cas, n'attends pas et consulte rapidement. je te conseille aussi la lecture de cette pépite qui t'expliquera tout du quatrième trimestre de grossesse. 
 

mais revenons d'abord à mon accouchement... j'avais fait mon récit ici. j'ai eu la chance d'accoucher pendant le confinement numéro 1, sans masque et avec l'amoureux (cela n'a pas été le cas partout). c'était vraiment chouette. tout mon respect pour celles qui accouchent seule ou masquée (un vrai scandale).
ce qui m'a d'abord pesé c'est la solitude que j'ai rencontré pendant ces trois premiers jours de vie. ma chance fut que sowen ne fut pas à l'image de toute ma grossesse stressé mais très zen. il n'a jamais pleuré. même ma montée de lait a été transparente c'est dire. j'avais une hâte de rentrer nous confiner chez nous, tous les quatre. 

honnêtement mon post partum a été un rêve. aucune difficulté à l'horizon. bon il est vrai que l'amoureux a été là pendant un mois complet puis en vacances pratiquement tout l'été. je prône à 1000000000000% la place du papa ou de la maman pendant au minimum un mois (merci au rallongement du congé paternité en france). car c'est vrai que c'est important. je m'angoissais déjà à gérer lily prune et un nourrisson seule. cela n'a jamais été le cas. j'ai pris mes douches tranquillement, mes repas,... je n'ai jamais pleuré. enfin si mais seulement l'absence de la famille. c'est bizarre d'avoir un enfant que personne ne peut voir. cependant c'est le prix à payer pour avoir de nombreuses fêtes encore. ce qui m'a un peu pesé c'est le temps qu'on ne pouvait pas accorder à lily prune, nous avions prévus des activités comme un cinéma, se promener,... ce fut impossible. 
 

 
mon corps n'a pas trop souffert de cet accouchement. pas de déchirure, pas d'épisiotomie, seulement deux ou trois points je ne sais même plus où. cela m'a laissé une petite douleur quand j'allais aux toilettes pendant quelques jours. j'ai juste eu d'énormes hémorroïdes qui sont partis avec des suppositoires et de la crème. ils m'ont handicapé au moins deux semaines quand je marchais. puis les lochies qui t'obligent à mettre limite des couches... je disais à l'amoureux prends moi des serviettes de 3 cm d'épaisseur. elles ont duré un mois je crois. et mon ventre s'est assez vite remis aussi. ma chance est de pouvoir remettre vite fait mes anciens vêtements. c'était aussi le cas avec lily prune. il faut dire que j'ai pris pour elle 10 kg et ici 7 kg (j'avais un diabète gesta). ceci dit, j'ai remarqué que mes hanches ce sont un peu écartées. 
 


tes rapports, tu les reprendra quand tu en auras envie. oui cela fait peur. surtout si tu as eu des points. il faut vraiment prendre le temps. et avec un bébé qui se réveille 30 fois la nuit, l'envie ne reviendra pas avant plusieurs semaines. nous nous mettons beaucoup la pression et la société est faite comme ça. mais prends ton temps. il n'y a pas urgence. laissons notre corps se remettre. en moyenne, on te dira d'attendre 40 jours. en vrai, tu fais comme tu le sens.

en conclusion, tu vois que cela peut bien se passer. j'ai une chance d'avoir un amoureux ultra présent. il n'est pas parfait. mais il m'a aidé beaucoup beaucoup beaucoup... la chose à ne jamais oublier c'est : de ne pas rester seule quand on ne le sent pas. fais-toi aider !

You May Also Like

0 commentaires