Grossesse et accouchement pendant le Covid

by - 14:52

c'est fait. j'ai terminé ma grossesse pendant le confinement et pendant la pandémie et toutes les infos anxiogènes. je n'aurai jamais pensé vivre ainsi et encore moins enceinte. néanmoins, mes fins de grossesses ont été chacune particulière : attentats de 2015 pour lily prune et covid pour sowen. je ne suis pas devenue une super mum. néanmoins, je reconnais avoir vécu quelque chose d'inédit et de terrible. 

à travers cet article, je voulais vous parler de mon expérience et de ce que la maternité du franco-britannique a mis en place. cela n'est pas partout pareil. jusqu'à la veille de mon accouchement, j'étais en panique.


mon suivi de grossesse a quelque peu changé à partir de la mi-mars (période de confinement). à la maternité, si je me souviens bien ils avaient déjà supprimé toutes les visites hors papa/maman. un accompagnant pouvait assister aux rdvs de la maternité. cela a changé en une heure de temps. avant mon rdv, le papa pouvait venir. après c'était terminé. puis à la fin du mois, la maternité est devenue de plus en plus vide avec des rdvs presque à l'heure (alors qu'on était à 30 min de retard auparavant). je me souviens même un jour avoir presque pleuré de joie en entendant un nourrisson pleurer. tout le monde est masqué et tout le monde se regarde.

puis, la pandémie s'est accélérée. lorsque j'ai eu ma suspicion de covid, les médecins m'appelaient pour savoir si j'allais bien (j'ai trouvé cela super bien). ils ont très vite mis en place des numéros spéciaux. et un protocole très clair. le papa/maman est toujours accepté mais on me signale que cela peut changer. j'angoisse, je panique. parce que oui j'accouche par voie basse et sans aucune préparation, toutes annulées pour le bien de tous. je visionne quelques vidéos de la maison des maternelles. se mettre dans la tête que je serai peut-être seule de l'accouchement à la sortie de la maternité, je ne l'avais jamais envisagé. cela m'a poussé à croire dur comme fer à cet accouchement par voie basse car une césarienne impacte un alitement et une sortie repoussée.


quand nous sommes arrivés à la maternité, j'ai pleuré en disant au revoir à l'amoureux. puis très vite, je me suis dit qu'il fallait être forte. j'ai été masqué durant l'auscultation, cela m'a fait bizarre. ce masque, je l'ai gardé d'ailleurs. je l'ai vite appelé pour lui dire que cela pouvait être dans les 24 à 48h, il rentrait. je ne le verrai plus avant mon travail soit 3 cm. et je me suis retrouvée seule dans une chambre avec des contractions que je ne savais pas gérer. une sage-femme passait de temps à autre. je n'ai donc pas dormi. et là j'ai regretté ne pas avoir pris ma valise de séjour.

en fin de matinée, j'ai rappelé l'amoureux pour lui dire que c'était le moment. la sage-femme m'a pris mon sac et nous sommes descendues. je me suis retrouvée avec une équipe géniale, qui m'a bien expliqué, est restée auprès de moi. bref, tout est mis en oeuvre pour qu'on se sent le moins seule. la péridurale posée, j'ai revu l'amoureux et mon équipe d'enfer. sowen est arrivé super vite. et nous avons passé quelques heures à trois seuls dans cette salle de naissance. puis, il a fallu remonter en chambre, à deux cette fois. j'ai redit au revoir.

cela a été bizarre et reposant à la fois. la voie basse m'a permis de me mettre plus vite debout. bon j'avais très mal quand je marchais mais j'ai pu être autonome. heureusement qu'il y avait skype, messenger et whatsapp pour combler les moments de grandes solitudes. le personnel soignant venait et repartait. très peu de conversations, en même temps je comprends totalement, il manque de personnel. le dernier jour a été long, j'avais hâte de rentrer chez nous. présenter le petit frère. il faut aussi savoir qu'en période de confinement, l'équipe sait que potentiellement, il manquera des choses. ici, ils ont donné ce qu'il me manquait.

l'équipe a toujours eu le sourire. compréhensive pour chaque chose. j'ai bien apprécié mon séjour à la maternité. quand je suis sortie, on m'a aidé à descendre toutes nos affaires. l'amoureux et lily prune ont dû attendre à l'accueil. je me suis rendue compte que tout cela c'était donner plus de travail aux équipes mais en même temps il faut protéger tout le monde. puis comme partout dans le monde, nous nous sommes reconfinés en famille.

à côté de cela, je regrette que le papa/maman soit entièrement interdit aux consultations, en chambre,... ici je prenais chaque rendez-vous dans les horaires qui l'arrangeait. il n'a pu voir son fils qu'à la naissance et à j3. le lien a été court. bon cette fois, il a coupé le cordon.

merci à toute la maternité.


PS : LA PETITE SURPRISE A ETE DE RECEVOIR UNE FACTURE POUR MA CHAMBRE INDIVIDUELLE QUI M'A ETE IMPOSE (punaise que c'est cher). ma mutuelle prend tout à charge mais renseignez-vous et ne payer pas directement, voyez avec votre mutuelle.

You May Also Like

0 commentaires